Apprendre à cuisiner dans l’instant présent, c’est d’abord une affaire corporelle, une mise en relation avec ce corps pour lequel vous opérez en cuisine.

Pour commencer, interrogez vos habitudes, faites un pas de côté, observez-vous.

Utilisez-vous beaucoup d’ustensiles pour éviter de vous salir les mains ? Ou au contraire appréciez-vous comme un enfant de sentir les matières ? Dans le premier cas, il y a des chances que vous ayez peu de plaisir à cuisiner… pour l’instant ! Qu’aimez-vous manger ? Quelle est votre meilleure source de motivation pour cuisiner ? Recherchez dans votre mémoire corporelle l’origine de ce plaisir ou de ce déplaisir, allez cherchez votre enfant intérieur. Il vous guidera pour aborder la nouveauté.

Pensez-vous à autre chose quand vous cuisinez ? Rien de plus frustrant que de penser à ce qui reste à faire pendant que l’on fait !
Une fois bien entraîné à observer, après avoir appris à analyser ce que vous observez, ramenez votre conscience sur ce que votre corps vit quand vous cuisinez. Plongez à l’intérieur de vous pour ressentir vos sensations quand vous portez votre attention sur ces petites choses souvent accomplies machinalement.
Portez ensuite toute votre attention sur les textures que vous manipulez, du bout des doigts ou de votre Maryse : sont-elles collantes, grasses, granuleuses ou lisses ?


Replongez maintenant encore plus profondément en vous pour sentir ce qui se passe quand vous portez ainsi votre attention. Enfin, concentrez-vous sur l’air que vous inspirez : sa température (votre four est chaud ?), son taux d’humidité (est-il temps d’éteindre votre cuit-vapeur ?) et les odeurs transportées (vos sablés sont cuits ?).

Lovez-vous sereinement encore plus profondément à l’intérieur de vous… Ça y est, vous êtes : ici et maintenant !

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

      AccueilInfoContact