Cultiver son jardin intérieur en thérapie pour apprécier l’instant présent


Apprendre à apprécier l’instant présent en cultivant son jardin intérieur en thérapie, tout un programme.

Ils sont précieux ces instants qui se répètent à chaque saison mais ne sont jamais tout à fait les mêmes, mais est-ce que nous savons les apprécier à leur juste valeur ?

La nature ne lutte pas avec les changements, elle laisse aller tout ce qui doit mourir pour faire de la place aux nouveaux, car la mort n’est qu’un passage, un processus indispensable pour l’évolution qui ne s’oppose pas à la vie et l’abondance.

Je vous partage beaucoup à travers ma cuisine (voir mon Instagram) cette nature et ces saisons car c’est une de mes sources de ressourcement et de sagesse direct pour revenir à mon être qui s’y trouvent si bien, pour le reste je le partage lors de mes séances individuelles ou de mes stages avec une joie qui ne tarit pas.

Chaque année je réalise que mes clients ont une plus grande liberté à apprécier l’instant présent grâce à la thérapie.

Là où la colère, la tristesse, les blessures (d’injustice, de trahison, d’abandon…) s’activaient et permettaient à des vieux schémas de défenses, obsolète de refaire surface, émerge une acceptation de ce qui se passe et donc une capacité à mieux apprécier chaque évènement pour en retirer le meilleur.

Tout peut être une leçon, ce qui paraissait une épreuve peut devenir une force et une qualité dans le futur, et sans attendre de chaque expérience de vie quoique ce soit on peut essayer de ne plus utiliser des jugements étriqués et dictés par des parts de nous encore blessées.

La thérapie peut permettre d’aller chercher ce qui est amour, confiance, espoir, « EssenCiel » sans rejeter ce qui est encore douleur et blessure intérieure. Il n’y a pas d’opposition, de dichotomie nous pouvons être à la fois amour et haine (pour nous même).

Mettre en lumière ce qui dysfonctionne en nous n’est pas se dénigrer. C’est apporter de l’oxygène, de l’amour, de la présence là où on avait fermé les volets, la porte, là où on s’était abandonné.

C’est ce chemin vers soi qui peut nous aider à sortir de certaines angoisses, dépression, mélancolie, phobie….

Ce n’est pas facile d’entreprendre un travail sur soi, cela à un coût financier, de temps et demande du courage, est-ce que la vie est facile ?

En revanche, ce qui en découle est souvent inestimable si on a la patience, la bienveillance et aucune attente vis-à-vis de nous « m’aime ». Si nous avion à cet endroit de l’amour, de la tendresse et de la générosité désintéressée de tout résultat, alors la guérison peut s’opérer et c’est souvent nécessaire de s’offrir pour cela un accompagnement en thérapie car il est difficile de réaliser tout cela sans un regard extérieur neutre et objectif.

Si être en thérapie c’était apprendre à s’apporter l’amour, la tendresse, la patience et la générosité que nous aimerions porter à nos enfants, à ceux que l’on aime et donc à soi d’abord.

No comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

      AccueilInfoContact